Traiter des données personnelles est une activité risquée. Ne pas se conformer à la réglementation applicable peut l'être encore plus.

Des sanctions de plusiseurs millions d'euros

Avec la nouvelle réglementation (GDPR), les sanction pourront aller jusqu'à 20 millions d'euros ou 4% du chiffre d'affaire annuel mondial. Les autorités pourront également effectuer des contrôles, émettre des avertissements ou mettre en demeure les entreprises de se mettre en conformité.

Atteinte à la réputation

Les sanction et autres avertissements sont souvent rendus public et repris par les médias.

Certaines failles de sécurité devront être notifiées aux autorités ainsi qu'aux personnes concernées.

Perte de confiance des usagers

Si les droits des usagers sur leur données personnelles ne sont pas respectés, ils pourraient se détourner des services (ex: une demande de droit d'accès ou de droit à la portabilité mal traitée)

La confiance des usagers peut être perdue lorsqu'ils s'apperçoivent que leur données sont utilisées de manière illégale ou excessive ou que leur données sont perdues.